Sugarland, 60 jours de sucre caché

Est-ce une bonne idée de manger des aliments transformés, estampillés « sains » par l’industrie agroalimentaire ? 

Et bien non!
C’est, au contraire, une très mauvaise façon de se nourrir… ces aliments étant bourrés de sucre caché.

Un essai de 2 mois l’a prouvé : c’est l’expérience décrite dans le film Sugarland

Il y a plusieurs années (avant que je ne réussisse à arrêter le sucre), j’étais allée voir au cinéma le film Sugarland.
Il n’y avait pas grand monde dans la salle… En effet, le film n’était pas sorti dans les chaînes type Gaumont ou UGC en France, mais uniquement dans quelques cinémas indépendants.
Voici la bande annonce du film :

Ironie, une des spectatrices était entrée dans la salle avec une glace Magnum à la main, qu’elle a dégustée pendant la séance!

Puis, il y a quelques mois, je suis tombée sur ce livre à la médiathèque : 

Livre sugarland

Après l’avoir lu, je trouve qu’il est un bon complément au film. Et même si on n’a pas vu le film, il se suffit à lui-même. 
Je vous propose donc un résumé du livre dans cet article, ainsi que mon avis!

Résumé du livre 

Partie 1 : une expérience de 60 jours 

Cette partie raconte l’expérience qui est réalisée dans le film : pendant 60 jours, Damon va se nourrir uniquement d’aliments labellisés « sains », mais qui contiennent du sucre caché

Mais commençons par le commencement: qui est ce Damon ?

Damon Gameau est un acteur australien qui, comme beaucoup de gens, a consommé beaucoup de sucre toute sa vie. Mais, après sa rencontre avec sa chérie, Zoé, il arrête l’alcool et la caféine, puis le sucre raffiné. Au moment de l’expérience, il n’a pas mangé de sucre depuis 3 ans!
Son alimentation se rapproche des régimes low carb, ou régime cétogène, ou régime keto : il mange 50% de lipides, 26% de protéines, et 24% de glucides (provenant surtout de légumes).

Pendant l’expérience, il va consommer l’équivalent de la consommation journalière de sucre d’un  australien moyen, soit 40 cuillères à café de sucre par jour. Ça peut paraître énorme, mais ce sont les statistiques!

Augmentation consommation mondiale de sucre
La consommation mondiale de sucre a augmenté de 46% en 30 ans

Voici les règles de l’expérience :

  • Damon va consommer le même nombre de calories qu’avant, mais remplacer la plupart des lipides par des glucides. 
  • Le sucre ingéré chaque jour doit être du sucre caché, dans des aliments labellisés sains. Pas de sodas, ni glaces, ni confiseries ni chocolat. 
  • Il doit choisir systématiquement des aliments allégés en gras.
  • La consommation de l’équivalent de 40 cuillères à café de sucre doit se faire sous forme de saccharose ou de fructose, ajoutés, ou présents naturellement comme dans les jus de fruits. L’amidon du pain, des pommes de terre etc, n’est pas comptabilisé. 
  • Damon doit maintenir son niveau d’activité physique, soit 2 séances de sport par semaine. 

Quels sont les aliments labellisés « sains » par l’industrie agroalimentaire qui contiennent du sucre caché ?
Pour vous donner une idée, voici une liste d’aliments que Damon a consommé pendant l’expérience :

  • Céréales du petit déjeuner enrichies en vitamines
  • Jus de fruits et smoothies
  • Yaourts allégés en matière grasse
  • Pain de mie
  • Mayonnaise allégée
  • Sauce soja
  • Soupe à la tomate
  • Poulet sauce teriyaki
  • Fruits secs (raisins, abricots secs, …)
  • Barres de céréales
  • Haricots blancs sauce tomate
  • Café au lait écrémé sucré
  • Boissons énergisantes pour sport
  • Biscottes au sésame
  • Thé glacé

Effectivement, quand on voit cette liste, on se rend compte qu’elle ne contient aucune sucrerie à proprement parler. Aucun soda, pas de chocolat, gâteau, biscuit, bonbon… Il n’y a rien de très foufou là dedans.
Et pourtant, grâce à ces aliments, Damon va réussir à ingérer l’équivalent de 40 cuillères à café de sucre chaque jour!

Pendant les 60 jours de l’expérience, Damon voyage en Australie et aux Etats-Unis, il rencontre et interviewe des nutritionnistes, des médecins, des scientifiques, des écrivains…

Les aborigènes d’Australie et le sucre 

Pour son premier voyage, Damon part dans le territoire du Nord, en Australie.
En 2008, Coca Cola a révélé qu’ils faisaient leurs meilleures ventes par personne au monde, en Australie.
Où exactement?
Vous avez deviné : dans le territoire du Nord.
Or, cette zone est habitée principalement par des aborigènes, les premiers habitants de l’Australie

Comme pour beaucoup de communautés indigènes, l’arrivée des colons n’a clairement pas amélioré ni la santé, ni la nutrition des aborigènes d’Australie. Damon se rend dans une communauté aborigène pour constater les ravages du sucre. Des membres de la communauté se battent pour éduquer la population à la nutrition. Il y a quelques années, ça avait commencé à fonctionner. Mais, faute de financements de la part du gouvernement, les programmes d’éducation sur l’alimentation ont reculé, et la part des sodas et de la malbouffe ont augmenté

États Unis, le « pays du fructose »

Damon se rend ensuite aux États Unis. C’est la partie du film qui m’avait traumatisée quand j’étais allée le voir au cinéma!
Damon rencontre un dentiste qui soigne bénévolement les enfants défavorisés, dans une zone du Kentucky où les gens boivent énormément un soda de Pepsi, le « Mountain Dew ». Ce soda contient un tiers de sucre en plus et 40% de caféine en plus que le Coca Cola.
Apparemment, les habitants de cette zone en donnent à leurs bébés dans les biberons. Les enfants en boivent plusieurs cannettes par jour. Leurs dents sont complètement détruites. Mais, même en sortant de chez le dentiste, ils disent qu’ils continueront à boire du Mountain Dew, car ils aiment ça. 

L’apogée gustative

Damon va ensuite rencontrer des scientifiques qui déterminent son niveau d’apogée gustative, ou « bliss point ». C’est le niveau de sucre qu’il lui faut, pour atteindre une sorte d’orgasme gustatif. Au delà, c’est trop sucré pour lui.
Ce niveau d’apogée gustative est utilisé par l’industrie agroalimentaire pour leurs recettes.
Damon passe aussi dans un IRM, où on voit son cerveau s’illuminer à la simple vue d’une photo de milkshake au chocolat!

Big Food

Ensuite, Damon enquête sur les dessous de l’industrie agroalimentaire, dénommée Big Food en anglais. Et, comme vous pouvez l’imaginer, ça ne fait pas rêver.
En résumé, le lobby du sucre suit les mêmes tactiques que l’industrie du tabac, c’est-à-dire : 

  • Payer des scientifiques pour faire des études dont les résultats pencheront en leur faveur. 
  • Essayer de discréditer les études, ou les auteurs des études, qui sont contraires à leurs intérêts. 
  • Financer des organisations, telles que la Cancer association, qui seront ensuite influencées dans leurs recommandations. 
  • Insister sur le fait que toutes les calories se valent. 
  • Insister sur le fait qu’aucun aliment n’est mauvais, si ingéré en quantité raisonnable. Et donc rejeter la faute sur le consommateur, qui se goinfre de sucre… 

Le sucre et les enfants

De retour en Australie, Damon choisit de dénoncer les quantités de sucre que les enfants consomment.

Pour son dernier repas sucré, à la fin des 60 jours de son expérience, il choisit de composer son repas de sucre caché, avec uniquement des aliments « sains » à destination des enfants : yaourts, barres de céréales, jus de fruits, …

Partie 2 : la science 

Cette partie explique les effets du sucre sur notre organisme. 
Damon détaille ici les différents types de sucre, et la façon dont ils sont gérés par le corps humain. 

Il évoque brièvement l’histoire du sucre: substance rare et chère il y a quelques siècles, le sucre est devenu à présent un ingrédient incontournable, présent dans la majorité des aliments transformés, consommé dans des quantités gigantesques. 

Effets du sucre sur le corps

Quels sont les effets du sucre sur le corps de Damon après l’expérience?
Son foie est en mauvaise santé, son taux de triglycérides est élevé, il a pris 8,5 kg et 10cm de tour de taille en plus, son taux d’insuline a pratiquement doublé, et son taux de bilirubine a drastiquement chuté. 

Les résultats sont assez incroyables (et effrayants) en à peine 60 jours! 

Voici, en résumé, les conclusions sur les principaux effets de l’excès de sucre, expliqués dans le livre : 

  • Le fructose en excès se transforme en graisse stockée dans le foie, ce qui crée… un foie gras. Oui, comme les oies!
  • De plus, ce fructose fait augmenter le taux de triglycérides, ce qui conduit à une accumulation de graisse dans les artères, et potentiellement à des maladies cardiovasculaires
  • L’expérience démontre bien que toutes les calories ne se valent pas, puisque, pendant les 60 jours, Damon a consommé le même nombre de calories par jour que ce qu’il consommait auparavant. 
  • Le sucre dérègle l’appétit. Principalement avec le fructose, le cerveau a du mal à percevoir la satiété. L’insuline semble aussi bloquer l’action de la leptine, l’hormone de la satiété. 
  • Avec le sucre, le cerveau libère des neuromédiateurs, opioïdes et endorphines bêta : le sucre agit sur les mêmes zones du circuit de la récompense que la nicotine, la cocaïne et le sexe. Le cerveau libère de la dopamine à la simple vue d’un aliment sucré. 
  • Un taux d’insuline élevé peut mener au diabète de type 2.
  • Le sucre accélère le vieillissement de la peau, en dégradant l’élastine et le collagène, deux protéines essentielles de la peau. 
  • Le système immunitaire de Damon est en baisse à cause du manque de bilirubine. 

Effets du sucre sur le mental

Mais, au delà de l’effet du sucre sur la santé du corps, je me souviens que dans le film, Damon insistait beaucoup sur les effets du sucre sur son humeur, et son énergie. Après quelques semaines d’expérience, il n’arrivait qu’à grand peine à faire son sport comme d’habitude. Il se sentait tout le temps fatigué, grincheux et l’esprit confus. Il explique que les énormes fluctuations de glycémie avec ce régime très riche en sucre, conduisent à la fatigue et la confusion mentale. 

Lors de son premier petit déjeuner ultra sucré, Damon raconte aussi ressentir une ivresse de sucre, qui le transforme temporairement en gamin hyperactif. Il explique : 

Tout au long de l’expérience, j’ai noté que le sentiment d’excitation durait environ quarante minutes, puis était suivi d’une phase de confusion où je me sentais hébété, le regard parfois perdu dans le vague. 

Je ne peux que confirmer. J’ai ressenti cette sensation de haut et bas de nombreuses fois, pendant la période où je mangeais d’énormes quantités de sucre. 

Comment peut-on expliquer cet effet sur notre mental ?

Le livre détaille les étapes suivantes : l’ingestion d’un aliment ultra sucré provoque une grosse décharge d’insuline qui élimine vite le sucre du sang, créant une hypoglycémie réactionnelle. Le cerveau réclame le retour du sucre dont il a besoin pour fonctionner. Il y a une sécrétion de cortisone, l’hormone du stress, les glandes surrénales libèrent de l’adrénaline et de la noradrénaline, puis une sécrétion de glutamate, un neurotransmetteur qui accroît encore l’excitation.

Partie 3 : le sevrage

Cette partie détaille comment se sevrer du sucre.

Deux mois après avoir arrêté à nouveau le sucre, les analyses de sang de Damon sont revenues à la normale. Et il a réussi à perdre 6 des 8,5kg pris pendant l’expérience.

Comment Damon est-il parvenu à se sevrer du sucre aussi vite? 

Tout d’abord, il faut noter qu’il avait arrêté de manger du sucre depuis 3 ans avant le début de l’expérience. Les 60 jours de l’expérience étaient donc comme une sorte de pause dans son régime habituel. Il s’agissait plus de recommencer à s’alimenter de façon normale pour lui, que de changer de régime alimentaire.
Néanmoins, lorsqu’il avait arrêté de manger du sucre la première fois, c’était extrêmement difficile pour lui. 

Il donne donc des conseils pour réussir à adopter une alimentation sans sucre

Tout d’abord, il recommande de se sensibiliser en se tenant au courant du sucre caché.
Le livre donne des conseils sur la façon de décrypter les étiquettes, pour éviter les sucres cachés dans les aliments. Par exemple, ces aliments sont à éviter d’emblée lorsqu’on souhaite arrêter le sucre, puisqu’ils contiennent ou du sucre caché, ou des édulcorants: les sodas, les jus de fruits, les compotes pour enfants, les eaux aromatisées, les boissons énergisantes, le lait aromatisé. Il faut aussi être attentif aux féculents blancs, tels que les pâtes ou le pain blanc, qu’il faut essayer de remplacer par des féculents complets. 

Ensuite, Damon recommande de changer ses comportements. Il s’agit d’identifier ses habitudes, et d’essayer de les modifier.

Aussi, il faut changer son mode de pensée. Il faut se dire que la sensation de bien-être passager, liée à la consommation d’un aliment sucré, sera vite remplacée par la déprime. 

Enfin, Damon recommande de se faire aider, que ce soit par son entourage ou par des professionnels : c’est le plus important pour lui.

Le livre présente aussi plusieurs astuces qui ont aidé Damon à ne plus manger de sucre

  • Boire beaucoup d’eau 
  • Le matin, boire un verre d’eau chaude avec un filet de citron
  • Manger du bon gras au petit déjeuner 
  • Comme encas, manger des fruits à coque et des graines
  • Boire de la tisane de pissenlit
  • Rajouter de la cannelle dans ses plats
  • Manger des légumes crucifères tels que les choux

J’y suis parvenu {à arrêter le sucre} en me disant que ce n’était ni un renoncement ni une rupture, mais que j’allais adopter un mode de vie plus sain et bénéficier d’une multitude d’autres compensations. 

Partie 4 : recettes

Cette partie présente plusieurs recettes, qui sont toutes à indice glycémique bas, avec très peu de glucides ou de sucre.

Je vais peut-être en essayer quelques-unes : les beignets aux courgettes, le jus chou kale ananas et menthe, ainsi que la salade de choux de Bruxelles me tentent pas mal. Si je les réalise, je les publierai sur le blog!

Conclusion 

La conclusion est assez humoristique, dans l’esprit du livre et du film.
Voici un extrait : 

J’ai l’impression d’avoir eu une liaison avec le sucre.
De prime abord, c’était une petite amie très séduisante, espiègle et pleine d’énergie, mais sa vraie nature s’est révélée lorsque nous avons emménagé ensemble.
Elle a fini par m’embrouiller les idées, elle manquait de substance et m’a causé quelques dommages corporels. (…) faites moi plaisir, si vous envisagez de faire un bout de chemin avec elle, faites en sorte qu’il soit bref et passionné ; espacez vos visites et invitez-la pour les grandes occasions, mais quoi que vous fassiez, ne la laissez jamais entrer chez vous.
Elle prend facilement ses aises et aura emménagé avant que vous ne réalisiez ce qui arrive. Ses paroles mielleuses ne tarderont pas à conquérir vos enfants qui seront ravis de sa compagnie, et vous vous retrouverez très vite impuissant devant son charme.
Je peux affirmer que je suis une meilleure personne sans elle et que j’ai appris à ignorer les messages qu’elle s’obstine encore à m’envoyer de temps à autre. 

En plus du film et du livre, il y a un site en anglais qqui propose un programme pour arrêter le sucre, des recettes, etc.

Mon avis sur le livre

Un livre sympa à lire

Comme le livre est tiré d’un film, il y a énormément de photos, images, et des schémas et infographies qui rendent le livre sympa et rythmé à lire. Le livre suit le style du film qui est très pop, dynamique et coloré, et assez drôle.

Image livre sugarland

Ce livre est bien complet avec les 4 parties, et même avec des recettes à la fin. Les chapitres sont très courts.
C’est le genre de livre où on peut lire quelques pages par ci par là, pas forcément dans l’ordre. 

Un livre qui bouscule nos a priori sur les aliments sains 

J’ai beaucoup apprécié le fait que l’expérience se base sur des aliments généralement considérés comme bons pour la santé. 

Tout le monde sait bien que ce n’est pas génial de manger des bonbons, de boire des sodas et de grignoter des barres chocolatées…
Mais, tout le monde ne sait pas, que ce n’est pas non plus génial de manger des yaourts aromatisés allégés, de boire des jus de fruits, et de grignoter des barres de céréales.

Plusieurs critiques du film Sugarland sur Allociné, lui reprochaient d’être redondant par rapport au film Super size me (une autre expérience pendant laquelle l’acteur mange au McDonald’s pendant 1 mois).
Je ne suis pas d’accord avec ces critiques. Je pense qu’on n’a pas besoin d’être docteur en nutrition, pour savoir qu’en mangeant au McDo tous les jours, on ne va pas se faire du bien! C’est quand même ce qu’on appelle de la junk food, ou malbouffe en français.  Le nom est assez clair. 

Par contre, ça devient beaucoup plus subtil quand il s’agit de compotes de fruits, de yaourts allégés en gras, de boissons pour sportifs, de céréales enrichies en vitamines et en fer. Il est très facile de se laisser convaincre par ce qui est écrit sur l’emballage, et d’être persuadé que grâce à ce smoothie, on va faire le plein de vitamines et minéraux… alors qu’en réalité, on va plutôt faire le plein de sucre! 

Cela m’a fait penser à un passage du livre Nutriécologie. L’auteur, Christian Rémésy, explique que  la science de la nutrition, qui décompose les aliments en micro nutriments, sert maintenant surtout à fournir des arguments marketing aux industriels de l’agroalimentaire. Ceux-ci se sont emparés des vitamines, fibres et autres oméga 3, pour leurs discours marketing.
Cliquez ici pour lire mon résumé du livre Nutriécologie.

C’est particulièrement frappant (et attristant), quand Damon crée un menu basé sur les aliments pour enfants. Cela veut dire que des parents bien intentionnés, peuvent donner ce menu hyper sucré à leurs enfants, sans se rendre compte de rien. Ils font confiance à ce qui est marqué sur les emballages. Ils pensent donc donner à leurs enfants, des bons aliments plein de vitamines pour bien carburer à l’école. 

Le cas des jus de fruits et fruits secs

Les jus de fruits et fruits secs sont généralement considérés comme plus sains que les sodas et bonbons, n’est-ce pas ?
Oui, et c’est bien dommage.

Je n’avais jamais bien compris exactement pourquoi les jus de fruits étaient trop sucrés, jusqu’à ce que je voie le film Sugarland. L’explication de Damon est très claire : c’est tout simplement une question de nombre de fruits.  

Les jus de fruits.

Pour avoir un grand verre de jus de pomme, il faut presser environ 4 pommes pour en extraire le jus. D’une part, on retire la chair et les fibres des pommes, pour ne garder que le sucre, l’eau et les vitamines. D’autre part, on consomme l’équivalent du sucre de 4 pommes !
Si on consommait la pomme entière, il serait très peu probable d’en manger 4 entières en une seule fois.

Jus de pommes

Les fruits secs.

C’est un peu le même principe que les jus de fruits, on peut manger énormément de fruits secs, sans se rendre compte de la quantité.
Par exemple, Damon a compté qu’il y avait 91 grains de raisins secs dans une boîte. Il a essayé de manger 91 grains de raisin frais… mais il s’est arrêté à 24. Il n’avait vraiment plus faim, rempli par les fibres des grains de raisin frais. 

Aliments transformés et sucre caché

On peut reprocher à Sugarland d’insister trop sur le sucre, (par opposition aux graisses qui sont réhabilitées comme bonnes pour la santé), et pas du tout sur la transformation des aliments. Quand on voit la liste des aliments qu’il mange pendant l’expérience, on constate bien que son régime sucré est constitué principalement d’aliments transformés.

Savoir décrypter les étiquettes, connaître les différents noms du sucre, c’est bien.
Le plus simple et le meilleur pour la santé, reste encore de consommer des aliments transformés (potentiellement remplis de sucre caché) très modérément. 

À retenir…

En résumé, voici ce qu’on peut retenir de ce livre intéressant, dont je vous recommande la lecture : 

  • Le sucre caché est PARTOUT!
  • Il ne faut pas se fier aux promesses des emballages des aliments transformés.
  • La majeure partie des gens consomme beaucoup trop de sucre, que ce soit sous forme de sucreries et/ou de sucre caché.
  • En plus de détruire les dents et faire grossir, le sucre a un effet délétère sur beaucoup de choses dans notre corps.
  • Le sucre affecte notre mental en nous apportant fatigue et confusion, avec des pics d’hyper-excitation.
  • Arrêter de consommer du sucre est difficile, mais réalisable si l’on est motivé et accompagné.

À méditer…

Voici un passage du livre qui m’a interpellée, cette citation est parfaite pour terminer l’article:

Le sucre est en grande partie le reflet de notre société contemporaine. Le sucre, c’est l’assurance d’un shoot rapide, d’un frisson bon marché sans aucune qualité nutritionnelle. On pourrait largement en dire autant d’une grande part de la culture contemporaine avec les films dont l’intrigue est réduite à quelques explosions et à une exhibition de chair, les chansons oubliées dès la dernière note, les infos sur internet ou les commentaires ou jugements hâtifs sur les réseaux sociaux. Le philosophe Rudolf Steiner évoque une concomitance entre l’essor du matérialisme et l’augmentation de la consommation de sucre. 

Qu’en pensez-vous? Vous êtes-vous déjà fait « avoir » par des aliments présentés comme bons pour la santé, qui étaient en réalité remplis de sucre ?

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager :)

10 thoughts on “Sugarland, 60 jours de sucre caché”

  • Merci pour ton article, qui m’a fait un petit rappel. J’ai acheté ce livre il y a quelque année maintenant et je ne l’ai toujours pas lu. Je l’ai sortie de la bibliothèque et mis sur la table de nuit pour enfin le lire. J’essaye de réduire le sucre à la maison mais pas toujours facile.

  • Je suis d’accord avec tout ce que tu dis dans ton article.
    Le sucre est partout, à nous de faire notre maximum pour l’éviter et être en bonne santé.
    Personnellement j’applique la règle : si un aliment est transformé, alors ne le mange pas, car il contient certainement du sucre 😀
    Je ne connaissais pas le livre, je vais voir pour le lire, il m’a l’air fort intéressant !

    • C’est une bonne règle 🙂 ça évite de s’embêter à lire ce qui est marqué en tout petit petit sur les paquets !

  • Merci pr ce petit tuto sur les dangers du sucre ! J’ai un gros problème avec le sucre depuis toujours et c’est vrai qu’il est devenu une sorte d’addition ! Jai bcp aimé ta citation à la fin de ton article ,elle reflète bien la société d’aujourd’hui ! Nous sommes tous soumis à nos addictions qui nous poussent à plus consommer ! Merci pr cette piqûre de rappel très importante sur les dangers du sucre !

    • Exactement, pour certains c’est le sucre, pour d’autres, les écrans, ou autre chose… La première étape c’est déjà de prendre conscience de la raison pour laquelle on consomme comme ça.

  • Thanks for your article is super interesting! Please keep sharing information on your blog, you’re doing a great job!
    PS: The teeth pics shocked me 😰

Laisser un commentaire